Dybex et le webring LEIJI francophone vous présentent :

    RETOUR D'UNE LEGENDE    BIOGRAPHIES      FONDS D'ECRAN
    GUIDE DES EPISODES      FILMOGRAPHIES    LES JEUX
    FICHES PERSONNAGES      DOSSIERS         LES FANARTS
    LE LEIJIVERSE           LES DVD          LES LIENS

Du Captain Harlock au Capitaine Albator

Dans un grand nombre de pays, le pirate de l'espace a conservé son nom d'origine Harlock. Mais en France sa sonorité étant pour certain trop proche de celle du Capitaine Haddock, l'ami de Tintin créé par Hergé, il sembla donc préférable de l'adapter en fonction de cela, bien qu'il est peu probable que le jeune public en ait été dérangé.

Il faut souligner que c'était une époque où l'on francisait beaucoup les oeuvres animés japonaises. C'est ainsi qu'en 1979 l'hexagone fit la connaissance du Capitaine Albator.

Pour la petite histoire, le nom fut créé par Eric Charden, qui composait alors la version française de la BO avec Guy Mattéoni (Francis Cabrel, Alain Chamfort) et qui chercha, pour les raisons évoquées précédemment, un nom en rapport avec le milieu marin.

Lui vint l'idée de l'oiseau des mers l'albatros, image emblématique des éléments marins et aériens. Mais cela ne pouvait convenir sous cette forme. Il l'associa alors au nom d'un ami Jean-Claude Ballatore, grand joueur de rugby qui sévissait à l'époque au Racing Rugby Club de Nice au poste de pilier et capitaine.

Eric Charden trouvait son jeu proche de celui d'un gardien de but avec une aptitude à s'élancer dans les airs tel un oiseau, il le surnommait d'ailleurs l'albatros. C'est ainsi qu'il fit le lien et que l'albatros et le capitaine Ballatore donnèrent naissance à Albator.

En ce qui concerne l'origine du nom d'Herlock (orthographe initiale), deux versions sont avancées. Matsumoto a déclaré sans autre précision l'avoir emprunter pour sa sonorité au personnage de Sherlock Holmes qu'il appréciait beaucoup. Peut-être a-t-il eu connaissance également du Herlock Sholmes de Maurice Leblanc dont le célèbre Arsène Lupin connu un grand succès au Japon (dès 1923 Mizoguchi adapta 813).

Une version plus récente de Matsumoto donne ce nom comme une simple sonorité venant de son enfance, un mot sans significations qu'il utilisait comme d'autres disent "sésame".
De plus la consonance du nom s'associera parfaitement avec l'attribution des origines germaniques que l'auteur lui octroiera dans quelques mangas qui ébauchait le personnage et enfin dans le film Waga Seishun no Arcadia.

Note sur Jean-Claude Ballatore : la carrière de ce rugbymen oscillera entre les deux principaux club méditerranéen à savoir le Racing Rugby Club de Nice et le Racing Club de Toulon.
Dans les années 80 il poursuivra sa carrière en tant qu'entraîneur au RRC de Nice puis la décennie suivante à Toulon.
Il deviendra par la suite Directeur des Sports de la Jeunesse et de l'Education au Conseil Général de Toulon.

On ne sait s'il est au courant de sa paternité nominative envers le capitaine balafré.



 HEO par ses auteurs


 Pirate ou corsaire ?


 De Harlock à Albator


 Elèves de Tezuka


 Le terrifiant Noo

Based on the comic "Space Pirate Captain Herlock" by Leiji Matsumoto © LEIJI MATSUMOTO/Kobunsha - VAP - NTV [Naviguer sans FLASH]